3 – La prévention du sida pour les usagers de drogues : la RDR

zap notre dame - copieRapport du Conseil national du sida, juillet 1993
Lire aussi Le conseil national du sida plaide pour une politique de réduction des risques, Franck Nouchi, Le Monde, 23 septembre 1993
Rapport Henrion :
Toxicomanie, droit et citoyenneté, Drs B. Lebeau, J.P. Lhomme, A. Morel, C. Sueur et M. Valleur, Libération, 8 juillet 1995

Lire aussi Global overview of injecting drug use and HIV infection among injecting drug users, Aceijas Carmen ; Stimson Gerry V ; Hickman Matthew ; Rhodes Tim, AIDS, Nov. 2004.

Les associations de lutte contre le sida appellent réduire les risques pour les usagers : « on vous préfère vivants et drogués que morts »  Limiter la casse, Le Volontaire, n°2, été 1993.

Les principes de la réduction des risques (voir aussi la thématique RDR) :Guide 3

Article : Drogues, réduire les risques, Libération, 9 mars 1993, repris dans « Face à la drogue : quelle politique ? » Chantal Deboeck, La Documentation française, 3 mars 1995

ASUD04-couple-seringue-wolinskiCounselling, action de proximité (outreach), auto-support (peer support), l’introduction de nouvelles pratiques :

Stratégies collectives et prévention de l’infection par Ie VIH chez les toxicomanes, Sida, Toxicomanie, Une Lecture documentaire, Le Crips / Toxibase, 1993

Le changement du dispositif français de soin aux usagers de drogues :

Extrait d’ouvrage : Les intervenants en toxicomanie, le sida et la réduction des risques en France, Vivre avec les drogues, Le Seuil, 1996

Extrait d’ouvrage, Peut-on civiliser les drogues ? :

 – La réduction des risques infectieux, l’invention d’un dispositif , Chapitre 19

Changements de paysage », Chapitre 21