Act up / RAPPORT / ÉDITO / « Guerre aux usager.e.s de drogues : 50 ans de trop ! »

Actualiser et diffuser largement les informations sur l’accès aux outils de la RDR, voilà une très bonne initiative ! L’enquête menée par Act Up-Paris témoigne de la difficulté actuelle d’accès aux Stéribox® et autres outils de la réduction des risques (RDR) alors même que les taux de VIH et surtout de VHC sont loin d’être stabilisés. Comment comprendre ce recul de l’accès aux seringues en pharmacie ?

Cliquer pour continuer la lecture

Allessandro Stella & Anne Coppel : « L’auto-support des usagers des drogues, une construction de l’autonomie »

Autonomie et usage de drogues, voilà une association paradoxale, alors que les drogues sont volontiers définies par leur caractère addictogène et donc la perte de l’autonomie…  Dans cette logique, le toxicomane esclave de sa drogue ne pourrait conquérir son autonomie qu’en surmontant sa dépendance à la drogue.

Cliquer pour continuer la lecture

LIVRE / LA CATASTROPHE INVISIBLE – Histoire sociale de l’héroïne (France, années 1960-2000)

L’ambition de ce livre est de donner de la profondeur historique à la catastrophe sanitaire et sociale que fut l’héroïne, à sa répression, aux dynamiques et cycles de sa consommation et de son trafic. Il raconte cette histoire dans ses multiples dimensions, sociale et économique, culturelle et urbaine, politique et géopolitique, en privilégiant le point de vue de ceux qui ont été ses acteurs ou témoins. Plus généralement, il prend l’héroïne comme analyseur, pour saisir ce que les drogues font à la société.

Cliquer pour continuer la lecture

Préface / Livre : « Psychotropes, prévention et réduction des risques » de Imaine Sahed et Antony Chaufton (dir.)

« Psychotropes & Société », les travaux regroupés ici s’inscrivent dans une longue tradition et les publications sont nombreuses qui pourraient être regroupées sous ce titre. Mais si, dès les années 1970, la plupart des experts reconnaissent le lien étroit que nouent les usages de psychotropes et le contexte social de l’usage, l’ambition de comprendre pour agir est relativement récente.

Cliquer pour continuer la lecture

Changements dans les politiques des drogues ?

Ce numéro de Chimères ne prétend pas à un état des lieux systématiques de la politique des drogues, chacune des thématiques que nous avons abordées pourrait donner lieu à des numéros entiers. Les articles réunis ici ont été pour une part proposés spontanément au comité de rédaction, pour une part aussi, nous avons sollicité les militants et les chercheurs avec lesquels nous partageons le même diagnostic de l’échec de la politique de guerre à la drogue et dont nous savions qu’ils parlent en connaissance de cause, par leur expérience propre de l’usage ou a minima, en adoptant le point de vue de l’usager.

Cliquer pour continuer la lecture

Revue Chimères / Des usagers de drogues aux experts de l’ONU, les trois bascules de la politique des drogues

« Il n’y a plus de consensus sur la guerre à la drogue » ont constaté les experts de l’ONU lors de l’assemblée extraordinaire d’avril 2016. Cette nouvelle remarquable est passée inaperçue en France: les Français ne savent pas que la guerre à la drogue est la politique officielle de l’ONU, et même si en France, les déclarations de guerre à la drogue ne manquent pas, le gouvernement se garde bien de s’y référer.

Cliquer pour continuer la lecture

« KNOWLEDGE IS POWER » / FOREWORD / BOOK : Psychotropic Drugs, Prevention and Harm Reduction

  Psychotropic Drugs, Prevention and Harm Reduction. Editors : Imaine Sahed & Antony Chaufton Published by Elsevier Ltd. 2017 FOREWORD / ANNE COPPEL : « KNOWLEDGE IS POWER » Psychotropes & sociétés (Psychotropics & Societies) gathers work deriving from a long history – numerous publications could fit under this title. However, if most experts as […]

Cliquer pour continuer la lecture

Aux racines de la prohibition des drogues

Premières marchandises qui ont circulé à travers le monde, les drogues psychotropes ont été aussi les premières à faire l’objet de traités internationaux. Pourtant, lorsqu’en 1909 et 1912 ces traités sur l’opium ont été signés, les pays signataires acceptent tout au plus de réguler ce commerce fort lucratif. Pourquoi cette politique internationale a-t-elle abouti à la prohibition? Comment a-t-elle été mise en place, qu’est-ce qui justifie la sélection des substances prohibées? Et comment a-t-elle abouti à la fin des années soixante à une guerre internationale qui va progressivement gagner tous les continents ?

Cliquer pour continuer la lecture

À qui profiterait la légalisation du cannabis ?

Esprit de justice. Émission sur France Culture, par Antoine Garapon.   Invité(s) : Anne Coppel, sociologue, Présidente d’honneur de l’AFR (Association française pour la réduction des risques) Danièle Jourdain-Menninger, présidente de la Mission interministérielle de la lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) Christian Ben Lakhdar, maître de conférences en économie à l’Université […]

Cliquer pour continuer la lecture

Drogue : combattre autrement

  Autour de Christine Ockrent, cette semaine : En duplex depuis Genève : Ruth Dreifuss, ancienne Présidente de la Confédération suisse et membre de la Global Commission on Drug Policy (LA COMMISSION GLOBALE DE POLITIQUE EN MATIÈRE DE DROGUES). Elle contribue également au site d’information suisse Domaine Public. Michel Kazatchkine, Professeur de médecine, ancien Directeur […]

Cliquer pour continuer la lecture

« Heureusement qu’il y a l’herbe ! » *

 Article publié dans L’herbe dans tous ses états, Chimère, n°82, 2014. Cliquer pour lire l’article en version PDF Extrait : « (…) On peut déplorer la tyrannie des émotions qui contraint les plus hauts responsables politiques à se montrer compatissants envers « la France qui souffre », mais la manipulation des émotions est un art de […]

Cliquer pour continuer la lecture
Entretien dans Alternatives Économiques

« Il faut changer de politique »

Pour quelles raisons affirmez-vous que la politique répressive menée en matière de drogue par la France est un échec ?

Malgré l’aggravation des peines et la politique de tolérance zéro menée ces dernières années, la consommation de cannabis chez les plus jeunes a augmenté. La répression n’a pas d’emprise sur la consommation, elle peut même être contre-productive, tandis que la santé des usagers de stupéfiants se dégrade.

Cliquer pour continuer la lecture