Vies et Portraits, Olievenstein Claude – Universalia 2009

(1933-2008) « OLIEVENSTEIN CLAUDE – (1933-2008)  », Encyclopædia Universalis [en ligne]. Publié dans l‘Encyclopædia Universalis, pp. 494-495 Claude Olievenstein est né à Berlin en 1933. Avec le Centre Marmottan qu’il a fondé en 1971, ce médecin psychiatre a été durant trente années de carrière la figure de proue de l’école française du soin aux toxicomanes. Personnage […]

Cliquer pour continuer la lecture

La double face d’Olive, le psy des toxicos !

Article publié sur Asud Journal, n°49

Olievenstein s’est opposé bec et ongle à la réduction des risques et pourtant, « le psy des toxicos », « Olive » pour les intimes, a longtemps été le protecteur officiel des toxicomanes, s’élevant aussi bien contre la répression que contre « la médicalisation ». C’est d’ailleurs là où le bât blesse, où nous avons besoin de comprendre notre propre histoire. Des générations d’usagers se sont succédé à Marmottan, le centre de cure qu’il a créé, et nombreux ont été ceux qui ont vu en lui un allié, y compris dans la réduction des risques.

Cliquer pour continuer la lecture

Limiter la casse / Présentation /

Le 19 octobre 1993, le collectif publie un appel dans Le Monde et Libération qui commençait par « Des toxicomanes meurent chaque jour du sida, d’hépatite, de septicémie par suicide ou par overdose. Ces morts peuvent être évitées, c’est ce qu’on appelle la réduction des risques … » et se terminait par : « L’alternative entre incarcération ou obligation de soin est une impasse. La responsabilité des pouvoirs publics est engagée comme elle le fut dans l’affaire du sang contaminé. Parce qu’une seule injection suffit pour devenir séropositif, parce que les toxicomanes sont nos enfants, nos conjoints, nos voisins, nos amis, parce qu’on ne gagnera pas contre le sida en oubliant les toxicomanes, limitons la casse ! »

Cliquer pour continuer la lecture