Traitements de substitution aux opiacés : stupéfiante manœuvre arrière / Lettre ouverte à Xavier Bertrand, Ministre de la Santé

Action 102, ACT UP PARIS   Act Up-Paris et Sidaction ainsi que Anne Coppel, Michel Hautefeuille et Marc Valleur ont fait parvenir à Xavier Bertrand une lettre ouverte pour répondre à la volonté de la MILDT [1] et du ministère de l’Intérieur de classer le Subutex®, un traitement de substitution aux opiacés, comme stupéfiant.   Lettre […]

Cliquer pour continuer la lecture

Lettre ouverte aux Délégués de la dix-huitième session de la Commision sur les Drogues Narcotiques (CND)

  En cette année où l’UNODC (Office des Nations Unies contre la drogue et le crime) préside l’exécutif du programme joint des Nations Unies sur le VIH/Sida (ONUSIDA), nous tenons à manifester notre inquiétude quant aux efforts que font les Etats-Unis afin de contraindre l’UNODC à retirer son soutien aux échanges de seringues, à la […]

Cliquer pour continuer la lecture

Global overview of injecting drug use and HIV infection among injecting drug users

Aceijas Carmen ; Stimson Gerry V ; Hickman Matthew ; Rhodes Tim; on behalf of the United Nations Reference Group on HIV/AIDS Prevention and Care among IDU in Developing and Transitional Countries AIDS: 19 November 2004 – Volume 18 – Issue 17 – pp 2295-2303 Epidemiology & Social   Abstract Objective: To provide global estimates […]

Cliquer pour continuer la lecture

Quelle direction prend le domaine du traitement de la toxicomanie ?

CrossCurrents, The Journal of Addiction and Mental Health Hiver 2003-2004, Vol 7 nº2 L’avenir du traitement dans un monde ‘fou de drogue’ passe par un changement d’attitude Lorsqu’on m’a demandé de rédiger un article sur l’avenir du traitement de la toxicomanie, on m’a averti qu’il serait accompagné d’un autre article traitant de l’avenir de la […]

Cliquer pour continuer la lecture

Manifeste de FEMMES PUBLIQUES

UNE ASSOCIATION FÉMINISTE EST NÉE ! Femmes Publiques est une association féministe née auprès des prostituées. Pour ouvrir le débat, pour élargir le domaine des possibles des unes et des uns. Partout les rapports de pouvoir et de domination s’instaurent et fabriquent de la contrainte. Que nous soyons prostitué-es, homosexuel-les ou hétérosexuel-les, sociologues, journalistes, investi-es […]

Cliquer pour continuer la lecture

Population Impact of Mass Incarceration under New York’s Rockefeller Drug Laws : an Analysis of Years of Life Lost.

Journal of Urban Health: Bulletin of the New York Academy of Medicine Vol.79, No. 3 © 2002 The New York Academy of Medicine BACKGROUND Now nearing the 30th year since their passage by the State’s legislature, New York’s “Rockefeller drug laws” (RDL) mandate long prison sentences for drug offenders most commonly for possession or sale […]

Cliquer pour continuer la lecture

Aperçus sur l’historique et la situation actuelle de la question

Roger Henrion – Introduction Conférence de consensus « Modalités de sevrage chez les toxicomanes dépendant des opiacés » 23 – 24 avril 1998 – Paris   Il est à tout le moins paradoxal que ce soit à un chirurgien, gynécologue-obstétricien de surcroît, peu féru de psychiatrie et n’ayant que des notions très théoriques sur les […]

Cliquer pour continuer la lecture

Les groupes d’auto-support d’usagers de drogues

 Revue Toxibase Définition – Concepts et Historique des groupes d’auto-support Résumé « Cet article est constitué de deux parties. La première est une synthèse de l’histoire, du rôle et des fonctions des groupes d’auto-support sur le plan international (A. Toufik) ; la seconde (M. Jauffret), réalisée à partir d’un travail de recherche en cours, présente deux […]

Cliquer pour continuer la lecture

Histoire naturelle de la toxicomanie et politique de réduction des risques

  Neuro-psy vol. 11, n°1, janvier 1996, pp 32-37.   Politique de santé publique, la réduction des risques liés à l’usage de drogue a été adoptée en Grande-Bretagne en 1988, puis en Suisse et dans nombre de grandes villes européennes. Cette politique consiste à offrir des services sanitaires et sociaux tout au long de la […]

Cliquer pour continuer la lecture

Les intervenants en toxicomanie, le sida et la réduction des risques

  “Vivre avec les drogues”, Communications n°166, Le Seuil, pp 75-108, 1996 Dans l’intervention auprès des toxicomanes, nous sommes à un tournant. Après trois années de débat, très centré sur les traitements de substitution, l’étau français se desserre. Notre pays reste, en matière de lutte contre la drogue, le plus répressif d’Europe (1) mais la […]

Cliquer pour continuer la lecture

Aids and injecting drug use in the United Kingdom, 1987–1993 : The policy response and the prevention of the epidemic

Social Science & Medicine Volume 41, Issue 5, September 1995, Pages 699–716 Abstract This paper assesses policy development, service changes and trends in HIV infection and risk behaviour among injecting drug users (IDUs) in the United Kingdom. In 1986, the U.K. was faced with the possible rapid spread of HIV infection among IDUs. The combination […]

Cliquer pour continuer la lecture

Limiter la casse / Rapport d’activité 1993 / 1994

Les 4 et 5 juin 1994, « Limiter la Casse » organisait les Etats Généraux drogues et sida. Tel était l’objectif essentiel que s’était fixé notre collectif associatif. Cette idée fut lancée pour la première fois plus d’un an auparavant, exactement le 25 mars 1993.

Nous étions alors peu nombreux, avec le soutien de quelques associations, à refuser la résignation devant l’ampleur de l’épidémie à VIH chez les usagers de drogues. Par delà cette manifestation de visibilité, l’objectif essentiel était pour nous de promouvoir, développer et diversifier les outils de la réduction des risques liés à l’usage de drogues:

Un sentiment d’urgence nous animait.

Cliquer pour continuer la lecture

Tract de Limiter la casse

Présentation du collectif inter-associatif dans le livre : Peut-on civiliser les drogues ? (annexes) POUR VOIR LE TRACT CLIQUEZ ICI TEXTE : Des toxicomanes meurent chaque jour du sida, d’hépatite B et C, de septicémie, par suicide ou par overdose. Ces morts peuvent être évitées. C’est ce qu’on appelle « la réduction des risques ». Limiter la […]

Cliquer pour continuer la lecture