Les femmes et les drogues : nouveaux rapports sociaux de sexe et nouvelles formes de subjectivité

La Santé de l’Homme, n°372
« Masculin féminin, les lois 
du genre »,
INPES, pp. 38-40

Résumé :

À deux reprises au cours de l’histoire, les femmes ont été associées aux drogues: entre dépendance et autonomie, ces consommations ont accompagné un changement de rôle. À la fin du XIXe, « les morphinées », figures de la Femme Fatale, incarnent la puissance maléfique des femmes ; c’ est là une figure traditionnelle mais elle participe de la conquête d’une individualité que leur refuse la division sexuelle des rôles. Dans les années 1920, la garçonne, figure de la Femme émancipée, revendique les mêmes plaisirs que les hommes ; elle aime l’aventure, la vitesse et la cocaïne. À la fin des années soixante, les drogues accompagnent l’expérimentation de nouvelles formes de la subjectivité, mais les femmes y jouent le rôle secondaire de partenaire. Les hommes par contre, s’emparent de qualités traditionnellement dévolues aux femmes, affectivité et soin de soi. La période actuelle est marquée par le retour de deux figures traditionnelles de la femme, la « Maman et la Putain. » Ces figures ont été réactualisées en partie par la menace du sida. Redoublement de la stigmatisation ou reconnaissance des droits de la Femme ? Ces deux logiques s’affrontent aujourd’hui. Donner aux femmes le moyen de choisir en termes de protection de leur santé comme plus largement en termes de choix de vie ou réprimer, telle est l’alternative.

Cliquer pour continuer la lecture

“ Pour faire reculer la prohibition, dire la vérité sur les drogues ne suffit pas…”

La réduction des risques est un territoire peuplé d’incorrigibles bavards. Pour pouvoir en placer une, Anne Coppel s’est décidée à écrire un ouvrage de synthèse, Peut-on civiliser les drogues ? (éd. La découverte). Anne Coppel est pour Asud ce que certains camarades appelaient un compagnon de route. Elle est d’abord une amie qui a suivi, […]

Cliquer pour continuer la lecture

Politique des drogues : peut-on changer de politiques sans le dire ?

Revue Cosmopolitiques, « République cherche démocratie et plus si affinités »
Éditions de l’Aube, n°3

Ne plus faire la guerre aux drogués sans oser le dire, voilà des conditions bien part iculières pour le débat public ! C’est pourtant dans ce contexte qu’ont pu être redéfinis des acteurs, des substances, des pratiques, les façons de les catégoriser et les croyances des uns et des autres. La coexistence pacifiée ent reconsommateurs de drogue et non-consommateurs impose d’assumer ouvertement une politique portée par les groupes concernés, à l’encontre d’un discours républicain généraliste.

Cliquer pour continuer la lecture

Cocaïne, tempus fugit

Dans l’intimité des drogues, SANCHEZ M. (sous la direction de.)
Collection Mutations, Editions Autrement

L’Ode à Coco que Robert Desnos écrit en 1919 traverse, échevelée, les océans et les âges, fait s’agiter un curieux bestiaire de coq paralytique, de chimpanzés moqueurs et de blancs goélands. Mais ces images sont loin d’évoquer pour nous la cocaïne. Dans les années 1920 en France, la coco était vulgaire, au mieux festive et vaguement crapuleuse.

Cliquer pour continuer la lecture

Chapitre 1 / ALLER À LA RENCONTRE DES USAGERS DE DROGUES : POUR QUOI FAIRE ?

À chaque apparition de nouvelles consommations de drogues, des chercheurs et des praticiens sont allés sur le terrain au-devant des usagers: morphine des années 1880, héroïne dans les ghettos américains de la fin des années cinquante, « grande épidémie » à la fin des années soixante, épidémie de sida à partir du milieu des années […]

Cliquer pour continuer la lecture

Chapitre 3 / LE BUS DES FEMMES

1990, le Bus des femmes est la première action communautaire en direction des femmes prostituées. Un autobus anglais stationne chaque soir aux portes de Paris. L’équipe a été constituée de femmes relais, appartenant au milieu dans un objectif de « prévention par les pairs ». Rapidement, un premier problème se pose. La situation dramatique des […]

Cliquer pour continuer la lecture

Les enjeux de la réduction des risques / Livret
 de connaissances MILDT

La politique de réduction des risques a profondément modifié notre conception du problème de la drogue, de la prévention, du soin et, globalement, de la lutte contre la drogue. Jusqu’à présent, la définition du soin était limitée à la sortie de la toxicomanie. La définition de la prévention se limitait quant à elle à ne pas prendre de drogue. On comprend désormais qu’il faut, par exemple, s’adresser à l’ensemble des jeunes. Un jeune sur deux, en effet, expérimente le cannabis. Il faut leur donner le moyen de ne pas devenir dépendants et ne plus se contenter du « Non à la drogue ».

Cliquer pour continuer la lecture

L’outreach : l’art difficile de toucher les populations exclues

RECHERCHE Peddro, numéro spécial, Unesco et Onu-Sida Décembre 2001   Cette approche d’alliance sociale est d’une efficacité unique quant à la diminution de la contamination du VIH auprès des usagers de drogues. En 1992, le NIDA (National Institute on Drug Abuse), organisme de recherche des Etats-Unis, fait l’évaluation des actions de prévention qu’il subventionne depuis 1987. […]

Cliquer pour continuer la lecture

La réduction des risques en France ; à la recherche d’un consensus

Post-face. Les Drogues en France, politique, marchés, usages. Claude Faugeron (Dir.), Ed. Géorg, 2000, pp. 269-279.   Réduction des risques : La politique française. Le 21 juillet 1994, Madame Simone Veil, ministre des affaires sociales, de la santé, et de la ville annonce pour la première fois en France des objectifs de réduction des risques. Différentes […]

Cliquer pour continuer la lecture

Changement de rôles ou pathologie des rôles sociaux – L’exemple des femmes.

Texte publié dans La Cène, n°1, « La fonction du produit ».

Les femmes victimes de l’enthousiasme pour la morphine
La première épidémie de drogue que la France ait connue, ou plus précisément identifiée comme telle, est incarnée par une figure féminine, la morphinée. En cette fin du XIXe siècle, les femmes s’emparent de ce médicament moderne, prescrit par leurs médecins pour toutes les souffrances du corps et de l’âme. L’enthousiasme est d’abord purement médical : la science moderne a enfin libéré l’homme de la souffrance.
La guerre de 1870 entre la France et l’Allemagne marque la première étape d’une utilisation massive de la morphine injectée. Il faut garder en mémoire les descriptions horrifiantes des lendemains de la bataille de Solférino pour comprendre quelle fantastique révolution introduit la morphine. Aux cris de détresse, aux gémissements qui s’échappent des locaux de fortune où s’entassent, à même le sol, blessés et agonisants, succède, écrit le Dr Varenne « un calme étrange ».

Cliquer pour continuer la lecture

Santé publique, réduction des risques et politique européenne des drogues

Toxicomanie à l’aube du 3ème millénaire, une approche globale, THS 4 France Europe Éditions Livres, 1999, pp. 27-34.   L’Europe présente-t-elle des caractéristiques qui lui sont propres et qui permettraient d’envisager la construction d’une politique commune ? La particularité des politiques de drogues est qu’il s’agit de politiques inscrites dans un cadre international. Les conventions […]

Cliquer pour continuer la lecture

Drogues : arrêtez d’arrêter les usagers.

TRIBUNE – LIBÉRATION

ANNE COPPEL
PRÉSIDENTE DE L’ASSOCIATION FRANÇAISE DE RÉDUCTION DES RISQUES LIÉS À L’USAGE DE DROGUES (AFR).

Il y a d’autres priorités que d’interpeller les simples consommateurs de cannabis.

Chaque année depuis 1995, le nombre des usagers de drogues interpellés augmente tandis que le nombre des trafiquants diminue, et il s’agit à 80% d’affaires de cannabis (contre 60% en 1995). L’interpellation des usagers de cannabis, est-ce là la priorité des services répressifs ?

Cliquer pour continuer la lecture

L’évaluation des traitements à la méthadone

« Les Traitements de substitution pour les usagers de drogues » Didier Touzeau, Jacquot C. (sous la direction de) éditions Arnette, Fribourg, 1997, pp. 291-301     LE RENOUVEAU DES RECHERCHES ÉVALUATIVES   Le traitement à la méthadone est la modalité de traitement des toxicomanies la plus largement étudiée. Ces travaux sont recensés par le […]

Cliquer pour continuer la lecture

Usage et contrôle des drogues : Les enseignements de l’histoire.

Chapitre 2 Drogues, Église et Société, Commission sociale de l’Episcopat, Centurion/Cerf, 1997, pp. 45-68   Lewin, son auteur, y tente – et c’est le premier ouvrage de ce type – une description exhaustive des différents usages de ces curieuses substances, « excitant artificiel du cerveau» : « L’homme les utilise au fond des forêts primitives, […]

Cliquer pour continuer la lecture