logo le parisien

Dépénalisation du cannabis : un grand médecin relance le débat

  Le Parisien – Christine Mateus LE FAIT DU JOUR. Un éminent professeur jette un pavé dans la mare en proposant, ce vendredi lors d’un congrès de pneumologie, de revenir sur l’interdiction de ce stupéfiant. On ne s’attendait guère à entendre des arguments en faveur de la dépénalisation du cannabis venir de ce côté-là. Le débat […]

image swaps

Aux racines de la prohibition des drogues

Premières marchandises qui ont circulé à travers le monde, les drogues psychotropes ont été aussi les premières à faire l’objet de traités internationaux. Pourtant, lorsqu’en 1909 et 1912 ces traités sur l’opium ont été signés, les pays signataires acceptent tout au plus de réguler ce commerce fort lucratif. Pourquoi cette politique internationale a-t-elle abouti à la prohibition? Comment a-t-elle été mise en place, qu’est-ce qui justifie la sélection des substances prohibées? Et comment a-t-elle abouti à la fin des années soixante à une guerre internationale qui va progressivement gagner tous les continents ?

« Régulation : Sortir du cercle vicieux »
CQFD
- Entretien -

Régulation : Sortir du cercle vicieux

CQFD : Vous pensez que nous sommes à un tournant de la guerre contre la drogue. À quelle inflexion de la politique des États doit-on s’attendre ?
Anne Coppel : Ce tournant vient du continent américain qui a mené la guerre à outrance jusqu’à constater ses effets catastrophiques.

image vacarme

Policiers contre dealers – spirales de la violence

Tout marché illégal, on le sait, engendre la violence. Mais il semble aussi que chaque montée en puissance de la « guerre à la drogue » exacerbe un peu plus les violences propres à son marché, la mise en concurrence, le risque d’être dénoncés incitant les revendeurs à toujours plus de brutalité.

image MDM

Entre prohibition, santé publique et régulations sociétales

Les aliments seuls exceptés, il n’est pas sur terre de substances qui aient été aussi intimement associées à la vie des peuples dans tous les pays et dans tous les temps. L’homme les utilise au fond des forêts primitives, sous la hutte de feuillage, […] les hommes les utilisent dans la splendeur de la civilisation. […] Chez les uns, elles éclairent la plus profonde nuit des passions avec les impuissances morales, chez les autres, elles accompagnent les heures de joie les plus extensivement claires, les états les plus heureux du bien-être moral ou de la sérénité », écrit Louis Lewin en introduction à Phantastica

Asud Journal - Ouin

D’un univers à l’autre, les drogues de passage

Article publié dans Asud Journal, N°52. « Génétique, races… Le dossier qui “gène” » « Pourquoi n’y a-t-il rien d’écrit, aucun chiffre sur les “enfants de la 2ème génération” et les drogues ?  »  Cette question m’a été posée en 1994 par Tim Boekhout, un Hollandais  qui avait interviewé aussi bien des soignants que des policiers ou […]

image drogues store

Préface / Livre : Drogues store – dictionnaire (Arnaud Aubron)

Un dictionnaire est une entreprise ambitieuse : il faut d’abord recenser toutes les histoires qui voyagent avec les drogues – et il y en a ! Des histoires que tout le monde connaît, des histoires que l’on ne sait pas que l’on connaît parce qu’elles voyagent toutes seules, dans la bouffée du joint ; des histoires secrètes ou tombées dans l’oubli – et des mensonges fabriqués de toutes pièces, pour nous faire peur…

liberation

Réfléchir à une autre politique des drogues

Tribunes / Libération Le débat s’ouvre, enfin ! Et pourtant, en 2007, l’adoption de la politique de tolérance zéro en matière de drogue n’a pas suscité le moindre débat et nul ne s’interroge sur ses résultats. Les usagers de cannabis payent le prix fort de la politique du chiffre tandis que la réduction des moyens policiers […]

image revue multitude 44

Drogues et médicalisation – Entre expertise et demande sociale

Texte publié dans Multitudes, numéro 44, printemps 2011. « Le peuple méprisé est bientôt méprisable. Estimez-le, il s’élèvera » Alain   L’expertise collective de l’INSERM vient de rendre son verdict : la politique de Réduction des risques a obtenu des résultats incontestables, comme l’avait déjà prouvé l’évaluation nationale de l’INVS (Institut National de Veille Sanitaire). […]

image swaps

Médecine contre justice : le face-à-face instauré par la loi de 1970

Revue SWAPS, Analyse, n°60, 3e trimestre 2010 La loi de 1970 a institué un partenariat ambigu entre justice et santé, qui a oscillé au fil du temps entre recherche de consensus, malentendus et confiscation du débat au nom de la « guerre à la drogue ». Il s’agit aujourd’hui d’abandonner la recherche d’un illusoire consensus pour la […]

TerraNova-logo

Cannabis : les effets ballons de la politique française

Terra Nova, Note Par Olivier Poulain, et Anne Coppel, Mario Lap, Victor Ippécourt.

Introduction :

NOTE
Le débat sur la politique du cannabis a été récemment relancé par Daniel Vaillant. L’ancien Ministre de l’Intérieur, aujourd’hui député maire du XVIIIe arrondissement de Paris, a obtenu auprès du groupe socialiste de l’Assemblée nationale l’ouverture d’un groupe de travail sur le sujet. Cette réflexion s’inscrit dans une révision plus globale des politiques publiques, qui a notamment lieu aux Etats-Unis, au Portugal, aux Pays-Bas ou en République Tchèque. L’hebdomadaire anglais The Economist consacrait au sujet un dossier complet au printemps dernier.
Pourtant, de nombreuses voix de gauche s’inquiètent en considérant que le simple fait de rouvrir ce débat pourrait avoir des conséquences très dommageables dans l’opinion. Les socialistes restent traumatisés par la campagne présidentielle de 2002 sur laquelle les commentateurs s’accordent à dire qu’ils furent en partie défaits sur le terrain de la sécurité. D’où la crainte que des positions visant à “dépénaliser”, “légaliser” ou “décriminaliser” la consommation de cette drogue ne soient instrumentalisées par la droite dans un procès en irresponsabilité.

image vacarme

[Drogues : sept ans d’hiver]

Entretien avec Anne Coppel, réalisé par Aude Lalande, revue Vacarme.

« Que se passe-t-il au juste sur le front des drogues ? Non pas la répétition figée d’une lutte entre États répressifs et associations antiprohibitionnistes, mais mille mouvements complexes, qu’une grille de lecture binaire ne permet pas de déchiffrer. Avancées et reculs, durcissements et concessions, expérimentations semi-clandestines et manifestations au grand jour : les enjeux politiques liés à l’usage de drogues ne se laissent pleinement saisir que si on en fait l’histoire avec précision. Anne Coppel est sociologue. C’est aussi une figure centrale du mouvement dit de « réduction des risques » qui depuis une vingtaine d’années creuse, sur la base de préoccupations sanitaires, des voies alternatives à la répression. Elle trace ici les lignes de cette histoire récente. »

cosmopolitiques

Politique des drogues : peut-on changer de politiques sans le dire ?

Revue Cosmopolitiques, « République cherche démocratie et plus si affinités »
Éditions de l’Aube, n°3

Ne plus faire la guerre aux drogués sans oser le dire, voilà des conditions bien part iculières pour le débat public ! C’est pourtant dans ce contexte qu’ont pu être redéfinis des acteurs, des substances, des pratiques, les façons de les catégoriser et les croyances des uns et des autres. La coexistence pacifiée ent reconsommateurs de drogue et non-consommateurs impose d’assumer ouvertement une politique portée par les groupes concernés, à l’encontre d’un discours républicain généraliste.

liberation

Drogues : arrêtez d’arrêter les usagers.

TRIBUNE – LIBÉRATION

ANNE COPPEL
PRÉSIDENTE DE L’ASSOCIATION FRANÇAISE DE RÉDUCTION DES RISQUES LIÉS À L’USAGE DE DROGUES (AFR).

Il y a d’autres priorités que d’interpeller les simples consommateurs de cannabis.

Chaque année depuis 1995, le nombre des usagers de drogues interpellés augmente tandis que le nombre des trafiquants diminue, et il s’agit à 80% d’affaires de cannabis (contre 60% en 1995). L’interpellation des usagers de cannabis, est-ce là la priorité des services répressifs ?