Les chapitres en ligne

Remerciements / Peut-on civiliser les drogues ?

À tous ceux qui ont limité la casse
Aux illustres et aux obscurs,
A tous ceux qui ne sont pas
nommés mais qui hantent cette
histoire parce qu’ils en ont été
les acteurs,
Quelques-uns, à un tournant
ou l’autre de cette histoire,
aux hasards de la vie.
D’autres s’y sont consacrés.
Il en est aussi qui ne sont plus.
Que leur mémoire reste vivante.

Remerciements

 

Nombreux sont ceux qui m’ont aidée en complétant mon information sur un point ou l’autre de cette histoire, soit indirectement, en me déchargeant d’autres tâches. Ce sont mes amis et je les remercie tous. Parmi eux, je tiens à remercier particulièrement ceux qui ont accepté de lire ce manuscrit à ses différentes étapes et qui ont ainsi contribué à faire de cette aventure un livre, Clarisse Boisseau, Nelly Boullenger, Janine Bouscaren, Jean Carpentier, Judith Coppel, Claude Faugeron, Serge Hefez, Sandrine Malessis, Numa Murard, Marc Reisinger, Annie Rosset, Jeanine Rovet, Malika Tagounit. Anne Souyris n’a pas seulement été une lectrice attentive, elle a contribué activement à la recherche documentaire. Ariane Morris, mon éditrice, a suivi pas à pas les tours et les détours que j’ai pris ; elle m’a contrainte à la clarté. Jean-Michel Belorgey enfin a été le dernier lecteur du manuscrit ; sa lecture attentive et généreuse m’a été très précieuse pour parfaire le texte.

 

 

Sélections : Livres, PUBLICATIONS / LIVRE / Peut-on civiliser les drogues ? Mots clés : .