Renouer l’alliance thérapeutique

Revue Pratiques, Les Cahiers de la médecine utopique.

La prohibition de l’usage de drogues en France a empêché de développer une politique de santé publique. La réduction des risques a été imposée par l’épidémie de sida. Les médecins doivent reprendre la gestion des psychotropes, en alliance avec les usagers.

image guide elus efus

Guide pour les élus locaux / FESU / Usage de drogues, services de 1ères lignes et politiques locales

Forum Européen pour la Sécurité Urbaine (FESU), Programme Démocratie, Villes & Drogues, février 2008

Parmi les différents niveaux institutionnels, les villes sont en première ligne pour répondre au phénomène de la consommation des drogues. Les autorités locales ont la responsabilité de coordonner les actions des différents acteurs locaux impliqués dans le domaine des drogues : acteurs de la prévention, de la réduction des risques et du soin, services sociaux, associations d’auto-support et de santé communautaire,
forces de police, justice, associations de résidents, gérants de discothèques, organisateurs de soirées…
Afin d’échanger leurs pratiques concernant les réponses locales et intégrées en matière de drogues, des villes européennes, alliées à des réseaux européens de la société civile, ont créé le réseau Démocratie, Villes et Drogues (Democracy, Cities & Drugs – DC&D).

De l’usager de drogues à l’usager des services socio-sanitaires : l’action de proximité face aux logiques de services

Commentaire Sciences Sociales et Santé Volume 23, n° 1, mars 2005 À Nicole Ducros, du TIPI, qui a contribué à ma réflexion   « Par quels processus un groupe d’acteurs hétéroclites parvient à redéfinir un problème public ? » s’interroge Gwenola Le Naour dans l’article consacré à la mise en œuvre de la politique publique […]

image fradet

Introduction au témoignage d’Anna

Préface

Chez moi on ne crache pas par terre, Anna Fradet, L’esprit frappeur, 2004

 » J’ai posé le manuscrit d’Anna sur la table, bouleversée. Anna, je ne me souviens pas de l’avoir rencontrée, j’ai plutôt le sentiment que je la connais depuis toujours; sa présence a toujours été familière; elle fait partie de mon histoire – comment cette partie-là peut-elle faire si mal aujourd’hui ? (…)  »

 » (…) Croit-on désormais que la prison sera une réponse plus efficace ou meilleur marché ? Je ne le crois pas et je ne veux pas non plus d’une telle société. Anna non plus; c’est pourquoi elle a pris la peine de raconter l’histoire du Sleep-in, ce qu’elle y a mis, ce qu’il lui a donné. Puisse-t-on ne pas l’oublier. « 

Heidi

Les intervenants en toxicomanie, le sida et la réduction des risques

  “Vivre avec les drogues”, Communications n°166, Le Seuil, pp 75-108, 1996   Dans l’intervention auprès des toxicomanes, nous sommes à un tournant. Après trois années de débat, très centré sur les traitements de substitution, l’étau français se desserre. Notre pays reste, en matière de lutte contre la drogue, le plus répressif d’Europe (1) mais […]

logo rdr

Réduction des Risques (RDR)

1. Textes de référence Réduction des risques et des dommages : Rapport de l’Audition publique AP_RDRD_Rapport orientation et recos_final La réduction des risques et des dommages liés aux conduites addictives 7 et 8 avril à Paris. Rapport d’orientation et recommandations de la commission d’Audition La réduction des risques, une politique de santé publique : Qu’est-ce […]