open_society_foundations_logo

The Impact of Drug Policy on Women

The Impact of Drug Policy on Women   by Kasia Malinowska-Sempruch & Olga Rychkova – Reports – Global Drug Policy Program, Public Health Program As member states of the United Nations take stock of the drug control system, a number of debates have emerged among governments about how to balance international drug laws with human rights, […]

image vacarme

écrire pour exister – 1990 : lettres au ministère

Article publié dans Vacarme 46, hiver 2009

Janvier 1990, des cahiers circulent rue Saint-Denis, de beaux cahiers cartonnés, grand format, 21 x 29,7. Ingrid, Fathia, Dany, Malika, Lydia, chacune chargée d’un cahier, recueillent des lettres écrites par les femmes sur « la prévention, les actions à entreprendre ou toutes autres suggestions les concernant ».

Documents associés : des lettres

logo-courrier-addictions

Usage de drogues et femmes, le déni français – Women and use of drugs, the French denial

Éditorial, Le Courrier des Addictions (9) n° 1 – janvier-février-mars 2007   Développer les services destinés aux femmes usagères de drogues est, en 2007, une des priorités de la communauté européenne. Elle découle du rapport annuel 2006 de l’Observatoire européen des drogues qui constate l’insuffisance de l’offre de soins pour les femmes en Europe. Voilà une […]

favereau-livre-annees-sida

La fée « méthadone »

Entretien avec Éric Favereau.
Chapitre du livre : Nos années Sida – Vingt-cinq ans de guerres intimes.

Anne Coppel, c’est un visage et des mots. “La fée méthadone”, comme l’a baptisée joliment Arnaud Marty-Lavauzelle.

Elle fut décisive en 1992 pour secouer le milieu de la toxicomanie, totalement passif devant l’hécatombe que provoquait le VIH chez les usagers de drogue par voie intraveineuse. La France était en retard, “meurtrièrement” en retard sur la question. La cause ? Un dogme implicite régnait : les toxicos, il faut qu’ils arrêtent de se droguer avant que l’on ne puisse les soigner. Alors faute de décrocher, ils mouraient. (…)

logo-revue-inpes-sante-homme

Les femmes et les drogues : nouveaux rapports sociaux de sexe et nouvelles formes de subjectivité

La Santé de l’Homme, n°372
« Masculin féminin, les lois 
du genre »,
INPES, pp. 38-40

Résumé :

À deux reprises au cours de l’histoire, les femmes ont été associées aux drogues: entre dépendance et autonomie, ces consommations ont accompagné un changement de rôle. À la fin du XIXe, « les morphinées », figures de la Femme Fatale, incarnent la puissance maléfique des femmes ; c’ est là une figure traditionnelle mais elle participe de la conquête d’une individualité que leur refuse la division sexuelle des rôles. Dans les années 1920, la garçonne, figure de la Femme émancipée, revendique les mêmes plaisirs que les hommes ; elle aime l’aventure, la vitesse et la cocaïne. À la fin des années soixante, les drogues accompagnent l’expérimentation de nouvelles formes de la subjectivité, mais les femmes y jouent le rôle secondaire de partenaire. Les hommes par contre, s’emparent de qualités traditionnellement dévolues aux femmes, affectivité et soin de soi. La période actuelle est marquée par le retour de deux figures traditionnelles de la femme, la « Maman et la Putain. » Ces figures ont été réactualisées en partie par la menace du sida. Redoublement de la stigmatisation ou reconnaissance des droits de la Femme ? Ces deux logiques s’affrontent aujourd’hui. Donner aux femmes le moyen de choisir en termes de protection de leur santé comme plus largement en termes de choix de vie ou réprimer, telle est l’alternative.

logo-courrier-addictions

Figures de femmes …

Le Courrier des Addictions, n°2, avril-mai juin 2004, pp. 54-58. Que les femmes aient un rapport spécifique aux drogues est une évidence qui, pourtant en France, reste très mal connue. Il aura fallu la menace du sida pour que s’ouvrent les premières actions pour la mère et l’enfant ainsi que pour les femmes prostituées. La […]

a-THS

Note sur l’éducation à la santé et priorités de prévention ; objectifs à long terme /objectifs à court terme

THS, La Revue des Addictions volume V, n°20   Ces dernières années, la MILDT s’est attachée à mettre en place une politique de prévention cohérente et coordonnée. Cette politique était fondée sur un diagnostic des actions menées antérieurement, qui, “ malgré les engagements successifs, malgré les moyens mobilisés, malgré enfin la qualité de nombreuses actions […]

cosmopolitiques

Femmes Publiques

Entretien avec Anne Coppel et Anne Souyris Cosmopolitiques, « Ce sexe qui nous dépasse » n°4, juillet 2003     Des féministes « pro-sexe » ont choisi d’agir avec, et non « à la place» , des hommes et des femmes qui se prostituent pour qu’ils participent au débat qui les concerne et puissent revendiquer un statut […]

logo femmes publiques

Manifeste de FEMMES PUBLIQUES

UNE ASSOCIATION FÉMINISTE EST NÉE ! Femmes Publiques est une association féministe née auprès des prostituées. Pour ouvrir le débat, pour élargir le domaine des possibles des unes et des uns. Partout les rapports de pouvoir et de domination s’instaurent et fabriquent de la contrainte. Que nous soyons prostitué-es, homosexuel-les ou hétérosexuel-les, sociologues, journalistes, investi-es […]

image swaps

Article SWAPS / Livre / Peut-on civiliser les drogues ?

par Pierre Poloméni. N°27, septembre-octobre 2002   Un livre sur « les drogues » dont on parle dès sa sortie, et dont les échos sont favorables que ce soit dans les centres, les associations, voire dans certaines administrations… Un livre écrit par Anne Coppel, qui n’est pas réputée être spécialiste du « consensus mou »… Autant de bonnes raisons […]

image la cene 1999

Changement de rôles ou pathologie des rôles sociaux – L’exemple des femmes.

Texte publié dans La Cène, n°1, « La fonction du produit ».

Les femmes victimes de l’enthousiasme pour la morphine
La première épidémie de drogue que la France ait connue, ou plus précisément identifiée comme telle, est incarnée par une figure féminine, la morphinée. En cette fin du XIXe siècle, les femmes s’emparent de ce médicament moderne, prescrit par leurs médecins pour toutes les souffrances du corps et de l’âme. L’enthousiasme est d’abord purement médical : la science moderne a enfin libéré l’homme de la souffrance.
La guerre de 1870 entre la France et l’Allemagne marque la première étape d’une utilisation massive de la morphine injectée. Il faut garder en mémoire les descriptions horrifiantes des lendemains de la bataille de Solférino pour comprendre quelle fantastique révolution introduit la morphine. Aux cris de détresse, aux gémissements qui s’échappent des locaux de fortune où s’entassent, à même le sol, blessés et agonisants, succède, écrit le Dr Varenne « un calme étrange ».

logo-journal-du-sida

Sexe, drogue et prévention – Dix clés pour comprendre l’épidémie

F. EDELMANN (sous la direction de),  Le Journal du sida (n°47, février 1993) Le Monde Éditions, 1996, pp. 85-90   Le duo toxicomanie-sida n’a plus à être évoqué, tant il a fait parler de lui jusqu’à modifier radicalement la pensée des plus réactionnaires des hommes politiques quant aux produits de substitution. Pourtant, un grand nombre […]

logo-journal-du-sida

Réduction des risques : de la seringue à la sexualité

La conférence au pied du mur, Berlin 7-11 juin 1993 Le Journal du Sida, n°54-55, sept.-oct. 1993, pp. 82-86.   La baisse de l’incidence du VIH chez les toxicomanes, relevée dans plusieurs villes, prouve que la politique de réduction du risque est efficace. Raison de plus pour développer l’effort en la matière, en n’oubliant pas […]