écrire pour exister – 1990 : lettres au ministère

Article publié dans Vacarme 46, hiver 2009

Janvier 1990, des cahiers circulent rue Saint-Denis, de beaux cahiers cartonnés, grand format, 21 x 29,7. Ingrid, Fathia, Dany, Malika, Lydia, chacune chargée d’un cahier, recueillent des lettres écrites par les femmes sur « la prévention, les actions à entreprendre ou toutes autres suggestions les concernant ».

Documents associés : des lettres

Cliquer pour continuer la lecture

Faire la fête : rite de passage, mode de vie ou échappatoire ?

Le courrier des addictions, n°3 Vol 10, septembre 2008

Les débordements en tous genres des « jeunes », des charivari d’autrefois, aux teufs d’aujourd’hui, en passant par les excès des Sioux, les violences des Blousons Noirs, les défonces des Hells Angels, ou de certains night-clubeurs ou teufers de nos week-ends, ont toujours suscité peurs, fantasmes, rejets. Et suscité diverses et divergentes explications et analyses, compréhension parfois, répressions souvent… Mais il faut bien que jeunesse se passe, elle qui s’est fait définitivement son trou comme une catégorie sociale autonome. Et c’est en son sein que la consommation de drogues illicites, comportement déviant plutôt que délinquant, est devenue un des symptômes de « la crise d’adolescence ». Le concept de « comportement à risque », qui s’est imposé au cours des années 1990, en a rendu plus rigoureux les contours. Concept épidémiologique qui se veut purement objectif, justifié par les indicateurs quantitatifs de la santé publique, il comporte différents « paragraphes », « les comportements à risque ». Avec lui, le discours n’est plus seulement moral : il se veut fondé par la science, celle des chiffres et des neurotransmetteurs. Mais au-delà de la connaissance, scientifique ou non, du phénomène, reste « la vraie réalité » de la fête et de ses enjeux : en l’absence de perspective d’intégration, elle n’est pas seulement un lieu et un espace-temps pour se « vider la tête », un défouloir nécessaire face aux pressions sociales. Elle peut devenir un mode de vie qui s’affirme comme alternatif. Les logiques de dissidence s’affrontent à celles d’intégration. Redoubler les processus d’exclusion ou favoriser l’intégration des jeunes, tels sont les enjeux de la réaction sociale face aux pratiques festives. (R.A.)

Cliquer pour continuer la lecture

Sevrage et salles d’injection : des outils complémentaires ?

Note de lecture

Swaps, n°51, 2e trimestre 2008, CRIPS Île de France et PACA

Dans un article récemment publié dans Addiction, des chercheurs canadiens montrent, en s’appuyant sur le nombre d’admissions en cure de sevrage, le caractère non incitatif de la salle de consommation de Vancouver. Anne Coppel livre pour Swaps son regard sur la pertinence et les insuffisances de cette recherche.

Cliquer pour continuer la lecture

Fumeurs en pétard

PAR CLAIRE DEMONT, EMMA AUDETTE, POLITIS.FR   Cette année encore, de nombreux fumeurs de haschich ont répondu présents à « l’appel du 18 joint » organisé par le Collectif d’information et de recherche cannabique (Circ). Plusieurs centaines de personnes se sont réunies au parc de La Villette pour demander, en musique, la dépénalisation du cannabis. […]

Cliquer pour continuer la lecture

Consommation de stimulants et jeunes des cités – Nouvelles représentations, nouvelles pratiques

Actualité et dossier en santé publique (ADSP),
Revue trimestrielle du Haut Conseil
 de la santé publique, n°59

Que sait-on de la consommation de stimulants, notamment de la cocaïne, dans les cités ?

Une enquête, auprès de jeunes de la banlieue parisienne, vient documenter le sujet et donne des pistes pour les actions de prévention des risques à mener.

Cliquer pour continuer la lecture

Usage de drogues et femmes, le déni français – Women and use of drugs, the French denial

Éditorial, Le Courrier des Addictions (9) n° 1 – janvier-février-mars 2007   Développer les services destinés aux femmes usagères de drogues est, en 2007, une des priorités de la communauté européenne. Elle découle du rapport annuel 2006 de l’Observatoire européen des drogues qui constate l’insuffisance de l’offre de soins pour les femmes en Europe. Voilà une […]

Cliquer pour continuer la lecture

Enquête exploratoire portant sur la consommation de stimulants auprès des jeunes habitants des cités de la région parisienne

LE CONTEXTE DE L’ENQUÊTE

En 2005, la Direction Générale de la Santé a commandité une étude visant à explorer les modalités de consommation de stimulants par des jeunes âgés de 16 à 25 ans et habitant dans les cités de la région parisienne. La nécessité de cette enquête exploratoire repose sur plusieurs constats, présentés ci-dessous.

Cliquer pour continuer la lecture

Cannabis : trente ans d’hypocrisie

Dossier Olivier Doubre Pour les trente ans de l’Appel du 18 joint, publié par « Libération » en 1976, les militants de la dépénalisation du cannabis ont rédigé un nouvel Appel, qui n’a pas recueilli les soutiens impressionnants de son prédécesseur. Retour sur trois décennies de (non-)débat sur l’usage de cannabis. Et confrontation de deux […]

Cliquer pour continuer la lecture

« Le cannabis fait délirer… ceux qui n’en prennent pas »

L’APPEL DU « 18 JOINT », 30 ANS APRES Propos recueillis par Jérôme Hourdeaux, Nouvelobs.com Pour relancer aujourd’hui cet appel qui date de 1976 ? Qu’apporterait la dépénalisation du cannabis ? – La dépénalisation de l’usage permettrait tout d’abord de simplement en parler. Actuellement, lorsque l’on fait de la prévention et que l’on parle de cannabis dans […]

Cliquer pour continuer la lecture

Une salle pour se shooter propre

par Olivier Doubre Politis   À Paris, des associations ont présenté un lieu où l’on peut se droguer à moindre risque. Une simple démonstration puisque de telles structures sont interdites en France, malgré leurs avantages en termes de santé publique. En plein Paris, le 19 mai, une « salle de shoot » a ouvert pendant […]

Cliquer pour continuer la lecture

La fée « méthadone »

Entretien avec Éric Favereau.
Chapitre du livre : Nos années Sida – Vingt-cinq ans de guerres intimes.

Anne Coppel, c’est un visage et des mots. “La fée méthadone”, comme l’a baptisée joliment Arnaud Marty-Lavauzelle.

Elle fut décisive en 1992 pour secouer le milieu de la toxicomanie, totalement passif devant l’hécatombe que provoquait le VIH chez les usagers de drogue par voie intraveineuse. La France était en retard, “meurtrièrement” en retard sur la question. La cause ? Un dogme implicite régnait : les toxicos, il faut qu’ils arrêtent de se droguer avant que l’on ne puisse les soigner. Alors faute de décrocher, ils mouraient. (…)

Cliquer pour continuer la lecture

La traque aux fumeurs de cannabis s’enflamme

ECOIFFIER MATTHIEU Libération, pages SOCIÉTÉ, 27 février 2006   La chasse aux usagers de cannabis bat son plein. Selon les derniers chiffres de l’OCRTIS (1), que Libération s’est procurés, le nombre d’interpellations ne cesse d’augmenter. En 2005, il y a eu, rien que pour usage, 106 610 infractions à la législation sur les stupéfiants (ILS), […]

Cliquer pour continuer la lecture

La réduction des risques liés à l’usage de drogues, Stratégie de changement des politiques de drogues ?

Chapitre 6.  La prohibition des drogues, Presses Universitaires de Rennes, 2005 ouvrage collectif sous la direction de Renaud Colson,   La réduction des risques liée à l’usage de drogues doit-elle être considérée comme un changement de la politique des drogues ou bien n’était-elle que la version sanitaire de la politique française des drogues ? Officiellement, […]

Cliquer pour continuer la lecture

Le panel citoyen « Mieux vivre à Stalingrad », L’expérience menée à Paris

« DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE ET RÉDUCTION DES RISQUES » COMMENT ASSOCIER LA POPULATION LOCALE À LA RÉSOLUTION DES PROBLÈMES D’UN QUARTIER ? 56e RENCONTRE DU CRIPS ÎLE-DE-FRANCE – 14 OCTOBRE 2004 LETTRE D’INFORMATION – N°73   DOUBLE INTERVENTION : BERNARD JOMIER ET ANNE COPPEL   BERNARD JOMIER, ADJOINT AU MAIRE, CHARGÉ DE LA SANTÉ, MAIRIE DU […]

Cliquer pour continuer la lecture

Dans quel contexte historique et institutionnel ont été mis en place les traitements de substitution en France et comment notre pays se situe-t-il par rapport aux pays comparables ?

Conférence de consensus sur les traitements de substitution Revue Alcoologie addictologie Décembre 2004, Tome 26, supplément au n°4, pp. 17-26   En 1989, la DGS a commandé une étude sur le devenir des toxicomanes. Comment évaluer la mortalité des toxicomanes puisqu’il n’y a pas d’étude ou de recherche française? L’épidémiologue sollicité réunit les principales études […]

Cliquer pour continuer la lecture