Stratégies collectives et prévention de l’infection par le VIH chez les toxicomanes

en résumé :
En matière de toxicomanie, la politique de hié- rarchisation des risques, plaçant la prévention du sida comme objectif prioritaire, paraît aujourd’hui incontournable même si l’objectif de désin- toxication doit être poursuivi avec un élar- gissement de l’offre de soins. Plusieurs études indiquent que les toxicomanes modifient leurs comportements face à l’épidémie, qu’il s’agisse de l’usage de drogues ou de sexualité, principalement grâce aux groupes de pairs. Les stratégies collectives peuvent être regroupées en deux catégories : les actions portant sur les déter- minants ou les conditions dans lesquelles la drogue est utilisée (accès au matériel d’injection, prescription de produits de substitution) ; les actions collectives menées au sein des groupes de toxicomanes par des membres de ces groupes (système de relais et d’entraide sur le modèle des organisations homosexuelles). Pour ces deux catégories un certain nombre d’expériences, en France et à l’étranger, sont présentées. L’efficacité de la politique de réduction des risques reste à évaluer. Même si la plupart des expériences ont prouvé leur utilité dans le cadre de la prévention du sida, aucune d’entre elles ne peut prétendre à elle seule contrôler l’épidémie. De nombreux obstacles demeurent pour développer cette nouvelle conception de l’intervention auprès des toxicomanes.

Cliquer pour continuer la lecture

Tract de Limiter la casse

Présentation du collectif inter-associatif dans le livre : Peut-on civiliser les drogues ? (annexes) POUR VOIR LE TRACT CLIQUEZ ICI TEXTE : Des toxicomanes meurent chaque jour du sida, d’hépatite B et C, de septicémie, par suicide ou par overdose. Ces morts peuvent être évitées. C’est ce qu’on appelle « la réduction des risques ». Limiter la […]

Cliquer pour continuer la lecture

Drogues : état d’urgence

Point de vue – KOUCHNER BERNARD, ancien ministre de la Santé SUR certains sujets, la France fait l’autruche, tête sous l’aile, et n’écoute pas ce qui se dit ailleurs! Il en va ainsi de la toxicomanie: drogues douces et drogues dures confondues. Concernant les premières, le tribunal de Valenciennes a fait preuve, le 28 septembre, […]

Cliquer pour continuer la lecture

Le Conseil national du sida plaide pour une politique de « réduction des risques »

Franck Nouchi,  Le Monde « LE DÉBAT SUR LA POLITIQUE FRANÇAISE DE LUTTE CONTRE LA TOXICOMANIE »   Édouard Balladur a révélé, mardi 21 septembre, au cours d’une conférence de presse, les grandes lignes du programme de lutte contre la drogue que son gouvernement entend mettre en oeuvre. Il a en particulier indiqué qu’une commission, […]

Cliquer pour continuer la lecture

Réduction des risques : de la seringue à la sexualité

La conférence au pied du mur, Berlin 7-11 juin 1993 Le Journal du Sida, n°54-55, sept.-oct. 1993, pp. 82-86.   La baisse de l’incidence du VIH chez les toxicomanes, relevée dans plusieurs villes, prouve que la politique de réduction du risque est efficace. Raison de plus pour développer l’effort en la matière, en n’oubliant pas […]

Cliquer pour continuer la lecture

Prévention du sida auprès des toxicomanes : l’heure des bilans.

De retour de Berlin La prévention est-elle efficace ? Concernant les toxicomanes, les travaux présentés lors de la XIème Conférence Internationale ne permettent plus d’en douter : les toxicomanes ont majoritairement changé de comportement et ce changement est suffisant pour infléchir l’évolution de l’épidémie. Nombre de villes enregistrent aujourd’hui une stabilisation voire un recul de […]

Cliquer pour continuer la lecture

Le collectif «​ Limiter la casse »​ : Présentation et histoire en annexe de Peut-on civiliser les drogues ?

EN COMPLÉMENT : Texte d’Anne Coppel dans Asud Journal, publié en décembre 2020   Histoire et présentation en annexe du livre : Peut-on civiliser les drogues ? (2002) La première réunion de Limiter la casse s’est tenue le 25 mars 1993 à Paris. Neuf associations avaient été invitées, mais ce collectif était d’abord un collectif […]

Cliquer pour continuer la lecture

Entre guerre à la drogue et légalisation : la réduction des risques

  Anne Coppel, Tribunes / Libération Co-signataires : Bertrand Lebeau (Médecins du Monde), François-Xavier Colle (psychologue, spécialiste en toxicomanie), Patrick Aeberhard (Médecins du Monde) Jean Carpentier (Président du Réseau des Professionnels d’Ile de France pour les Soins aux Usagers de Drogue Texte repris dans « Face à la drogue : quelle politique ? » Chantal […]

Cliquer pour continuer la lecture

Les réseaux d’échanges sexuels et de circulation de l’information en matière de sexualité dans les quartiers à risque

Premier chapitre de la recherche :
« Réseaux de sociabilité et pratiques sexuelles des jeunes des quartiers déshérités en banlieue parisienne »,
GRASS laboratoire CNRS pour l’ANRS, en coll. avec P. BOUHNIK et N. BOULLENGER

Résumé : L’objectif de la recherche est de décrire les pratiques affectivo-sexuelles et la gestion du risque Sida des jeunes proches du risque dans des quartiers caractérisés par la présence d’usagers de drogues dans les sociabilités du site. Il s’agit de quartiers ou cités des villes suivantes : St Denis, Gennevilliers, Aulnay, Corbeil, Blanc-Mesnil. La proximité au risque est définie ici par la connaissance dans son environnement proche de toxicomanes I.V. et de personnes contaminées. Dans chacun de ces quartiers, on a procédé à une identification des réseaux de sociabilité au niveau micro-local. La descrition porte sur les lieux de rencontre entre sexe (boites, cafés, école, activités sportives ou culturelle ), les critères du choix du partenaires (appartenance ou non à des réseaux d’inter-connaissance), les modes de relations affectivo-sexuelles (multipartenariat, fidélité ou fidélités successives), l’évaluation personnelle du risque, les règles de communication (ce qui peut être dit, ce qui doit être tu), les pratiques de changement, la perception et l’usage du préservatif en fonction du statut de la relation.

Cliquer pour continuer la lecture
Citation et Recherche en cours

M. Kouchner appelle les médecins à venir en aide aux toxicomanes

NOUCHI FRANCK, Le Monde Présent à l’ouverture de la session du conseil de l’ordre national des médecins, samedi 23 janvier, et invité le lendemain, dimanche 24, de « L’Heure de vérité » sur France 2, M. Bernard Kouchner, ministre de la santé et de l’action humanitaire, a appelé les médecins à se mobiliser pour venir en […]

Cliquer pour continuer la lecture

Drogue : Kouchner préfère la prévention à l’anglaise

François DEVINAT, Libération, Société   Londres, New York et Paris ont confronté leur expérience face à la toxicomanie. Le ministre français a vanté le modèle anglais qui, en facilitant la distribution de seringues et de méthadone, limite la propagation du sida chez les toxicomanes. Londres inflige-t-il à Paris un honteux Trafalgar dans la prévention de […]

Cliquer pour continuer la lecture

Drogue : Kouchner préfère la prévention à l’anglaise

François DEVINAT   Londres, New York et Paris ont confronté leur expérience face à la toxicomanie. Le ministre français a vanté le modèle anglais qui, en facilitant la distribution de seringues et de méthadone, limite la propagation du sida chez les toxicomanes. Londres inflige-t-il à Paris un honteux Trafalgar dans la prévention de la toxicomanie […]

Cliquer pour continuer la lecture
Citation et Recherche en cours

Fermeté contre la drogue – Le ministre de l’intérieur ne veut pas changer la loi de 1970

POINT DE VUE QUILÈS PAUL   Il arrive dans la vie politique que l’on caricature la position de l’adversaire, quitte à la dénaturer. Je n’ai jamais apprécié cette démarche, parce qu’elle nuit au débat, véritable fondement de la démocratie. Il n’est rien, selon moi, qui ne puisse faire l’objet d’une réflexion collective. Cette volonté, qui […]

Cliquer pour continuer la lecture
Citation et Recherche en cours

Toxicomanie : le sida brave l’interdit

 FOLLÉA LAURENCE   La politique de santé publique en matière de toxicomanie vient de prendre un tournant capital, mardi 27 octobre, lors de la présentation par M. Bernard Kouchner du budget du ministère de la santé devant l’Assemblée nationale. La population des usagers de drogue utilisant la voie intraveineuse est estimée entre 100 000 et […]

Cliquer pour continuer la lecture