Toxicomanie : deux rapports nécessaires

Transcriptases, numéro 34 Revue critique de l’actualité scientifique internationale sur le VIH et les virus des hépatites Le travail de la commission Henrion rejoindra-t-il le «cimetière de papiers» où beaucoup de rapports achèvent leur carrière ? C’est, en tout cas, un travail de fond qui mérite d’être lu par tous ceux qui s’intéressent aux politiques […]

Cliquer pour continuer la lecture

« Qui ne dit mot consent »

Tribune, Libération Les docteurs Clarisse BOISSEAU et Jean CARPENTIER, médecins généralistes, sont interdits d’exercer pour un mois, sur plainte de la Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales, par le Conseil Régional de l’Ile-de-France de l’Ordre des Médecins pour avoir prescrit de la Buprénorphine à des usagers de drogue en 1993. Il leur est explicitement […]

Cliquer pour continuer la lecture

Une alternative à la guerre à la drogue : les politiques de réduction des risques

Intervention pour l’A.F.N.U. publiée dans « L’ONU et la drogue » Mario BETTATI, Ed. A. Pedone Association Française pour les Nations Unies, 39-44, 1995   Le bilan de la guerre à la drogue, stratégie internationale dans laquelle les Nations Unies se sont engagées depuis le début des années soixante, est lourd. La guerre – et […]

Cliquer pour continuer la lecture

Stratégies collectives et prévention de l’infection par le VIH chez les toxicomanes

en résumé :
En matière de toxicomanie, la politique de hié- rarchisation des risques, plaçant la prévention du sida comme objectif prioritaire, paraît aujourd’hui incontournable même si l’objectif de désin- toxication doit être poursuivi avec un élar- gissement de l’offre de soins. Plusieurs études indiquent que les toxicomanes modifient leurs comportements face à l’épidémie, qu’il s’agisse de l’usage de drogues ou de sexualité, principalement grâce aux groupes de pairs. Les stratégies collectives peuvent être regroupées en deux catégories : les actions portant sur les déter- minants ou les conditions dans lesquelles la drogue est utilisée (accès au matériel d’injection, prescription de produits de substitution) ; les actions collectives menées au sein des groupes de toxicomanes par des membres de ces groupes (système de relais et d’entraide sur le modèle des organisations homosexuelles). Pour ces deux catégories un certain nombre d’expériences, en France et à l’étranger, sont présentées. L’efficacité de la politique de réduction des risques reste à évaluer. Même si la plupart des expériences ont prouvé leur utilité dans le cadre de la prévention du sida, aucune d’entre elles ne peut prétendre à elle seule contrôler l’épidémie. De nombreux obstacles demeurent pour développer cette nouvelle conception de l’intervention auprès des toxicomanes.

Cliquer pour continuer la lecture

Réduction des risques : de la seringue à la sexualité

La conférence au pied du mur, Berlin 7-11 juin 1993 Le Journal du Sida, n°54-55, sept.-oct. 1993, pp. 82-86.   La baisse de l’incidence du VIH chez les toxicomanes, relevée dans plusieurs villes, prouve que la politique de réduction du risque est efficace. Raison de plus pour développer l’effort en la matière, en n’oubliant pas […]

Cliquer pour continuer la lecture

Prévention du sida auprès des toxicomanes : l’heure des bilans.

De retour de Berlin La prévention est-elle efficace ? Concernant les toxicomanes, les travaux présentés lors de la XIème Conférence Internationale ne permettent plus d’en douter : les toxicomanes ont majoritairement changé de comportement et ce changement est suffisant pour infléchir l’évolution de l’épidémie. Nombre de villes enregistrent aujourd’hui une stabilisation voire un recul de […]

Cliquer pour continuer la lecture

Drogue : Kouchner préfère la prévention à l’anglaise

François DEVINAT, Libération, Société   Londres, New York et Paris ont confronté leur expérience face à la toxicomanie. Le ministre français a vanté le modèle anglais qui, en facilitant la distribution de seringues et de méthadone, limite la propagation du sida chez les toxicomanes. Londres inflige-t-il à Paris un honteux Trafalgar dans la prévention de […]

Cliquer pour continuer la lecture

Drogue : Kouchner préfère la prévention à l’anglaise

François DEVINAT   Londres, New York et Paris ont confronté leur expérience face à la toxicomanie. Le ministre français a vanté le modèle anglais qui, en facilitant la distribution de seringues et de méthadone, limite la propagation du sida chez les toxicomanes. Londres inflige-t-il à Paris un honteux Trafalgar dans la prévention de la toxicomanie […]

Cliquer pour continuer la lecture

Chapitre 28 : Saint Georges contre le Dragon

LES premières imageries européennes de la drogue avaient été concoctées dans les creusets de l’art ou de la science. Les poètes s’interrogeaient sur le rêve, la décadence, l’exotisme ou la mort; les médecins s’inquiétaient des ravages de l’intoxication, de l’ampleur des dégénérescences ou de l’éthique professionnelle. La morale tenait sa place dans ce concert; mais […]

Cliquer pour continuer la lecture

Les politiques de prévention de la toxicomanie en Europe : les débats actuels

publié dans Politiques Locales et toxicomanie (1), Actes du colloque, 22-23 janvier 1988, Marly-Le-Roy, Document de l’INJ, numéro 1, Éd. FIRST – Institut National de la Jeunesse, 1988, 261 p., pp. 57-65 Les politiques européennes de prévention sont, pour beaucoup de pays, d’origine toute récente. Une fois dépassée la période de dénégation et de refus, […]

Cliquer pour continuer la lecture